Artista: Orakle

Letra da Música Le Théâtre de La Nature - Acte I: Le Combat de Orakle

< Orakle

O ma grande nature, comme je t'admire
L'hiver n'est pas ce qui était prévu
Le froid a disparu, dame blanche n'est pas venue
Mais comment vas-tu encore réussir à me séduire?

C'est un combat que j'observe
Du fin fond de mon antre
Seul privilégié de mon art
La droiture, la solidité des arbres
Face à l'immense force du vent...

Oh! Le sublime dévoile mes peurs
D'une vérité bafouée
La clarté d'une erreur
La Nature vient de l'avouer

Souffle, souffle!
Les coups que tu assènes
Surpasseront-ils la force des chênes?
Qui se plissent harmonieusement
Comme pour te montrer
Combien peu tu les effraies...

La pluie vint alors se mêler au désordre, roi
Voler, tourbillonner sous le souffle du norois
Tel un rival n'ayant pas encore choisi son camp
Elle s'abandonne délicatement
Aux bourrasques qui règnent
Ses goutelettes se brisèrent tendrement
Sur l'écorce du grand Chêne

Parmi cette union de sons et de visions
Mon esprit médite, regarde et écoute
Le grand Chêne souffre - face aux rafales
Le noble Vent s'essouffle - au rythme de ses attaques

Ficha Técnica da Música Le Théâtre de La Nature - Acte I: Le Combat

Na tabela abaixo você vai encontrar dados técnicos sobre a letra da música Le Théâtre de La Nature - Acte I: Le Combat de Orakle.

Número de Palavras 147
Número de Letras 1196
Intérprete Orakle

Análises de Significado da Letra da Música Le Théâtre de La Nature - Acte I: Le Combat

Nenhuma análise de significado de letra publicada para esta música.

Amazon Music Unlimited